Gérer pour créer

Posted on mars 27, 2017 par

0



La gestion de projet au service de la création

Mots clés : gestion de projet, créativité, communication, organisation, échéancier, esprit, travailleur autonome

Dans le domaine des communications, la création nécessite un esprit libre et inspiré, orienté et organisé. Derrière les bonnes idées et les réalisations du travailleur autonome, il y aura des objectifs qui auront été établis, un plan qui aura été élaboré avec le client et des axes de communication qui leur donneront vie.

Dans cette ère technologique de performance, les projets ne cessent de se complexifier : collaboration avec plusieurs parties prenantes, multiplication de sous-projets, exigences des clients toujours plus grandes, technologies en mouvance illimitée, et ainsi va la liste. De nombreux outils de gestion de projet peuvent donc être utilisés pour générer des créneaux créatifs efficaces, malgré les enjeux de gestion et de réalisation. Cependant, le plus important, pour mettre mon grain de sel, demeure l’attitude qu’on porte sur les projets et la création, sur notre travail.

Voilà donc quelques conseils de survie pour rester créatif quand les projets s’accumulent.

carriecc80res_5-stress_c100.jpg

  1. Organiser son temps de façon à pouvoir profiter de périodes où nous nous sentons en contrôle et où nous pouvons ainsi laisser aller sa créativité sans soucis dans un projet. Qui n’a jamais été si débordé qu’il t-e-n-t-a-i-t de faire au moins 5 choses à la fois, sans n’en faire aucune réellement? Il faut absolument éviter de donner de la tête partout, pour que puisse jaillir la créativité. Entre autres, utilisez un agenda pour établir raisonnablement vos délais et arriver à les respecter, un diagramme de gant pour organiser et suivre efficacement l’évolution de chacun de vos projets, une « to-do list» pour définir les priorités et ne rien oublier. Il suffit de trouver VOS outils pour garder l’esprit sain!
  1. Être flexible et positif pour ne pas se laisser déstabiliser constamment par les fluctuations des clients, la pression et les moins bons coups. Il est très probable, parfois, que vous soyez fier d’une réalisation et que le client décide qu’il en sera autrement. Souvent, il ne vous reste que très peu de temps pour repartir à blanc. Même si ces expériences sont parfois inévitables, la phase de « contrôle », ou de suivi d’un projet, pourrait bien vous éviter de foncer dans ce mur. Assurez-vous de tenir le client au courant en cours de projet, de faire des ébauches, pour qu’il soit dans le même patron créatif que vous. Et s’il change d’idée en fin de projet, être flexible vous permettra de vous en remettre, de vous retrousser les manches et de continuer dans le positivisme, sans que votre motivation, et par le fait même votre esprit créatif, en souffre.
  1. Savoir déléguer et s’aérer l’esprit. Non, vous n’êtes pas un super héros. Vaut mieux déléguer quand la pile de travail grandit, pour de meilleures réalisations, et pour votre paix d’esprit. Entourez-vous de personnes qui nourriront votre créativité, et misez sur les forces de chacun. Vous travaillerez mieux et plus efficacement, en plus de pouvoir satisfaire davantage vos clients par votre productivité. Vous arriverez même à prendre des « breaks » qui seront bénéfiques pour votre imagination et votre créativité. Si, si !

Maintenant, quels sont VOS trucs pour nourrir la créativité dans la gestion de projet?

 

Références :

Diagramme de gantt en gestion de projet
https://www.planzone.fr/blog/raisons-utiliser-diagramme-gantt-gestion-projet

L’art de l’organisation : savoir déléguer
http://www.dynamique-mag.com/article/art-organisation-savoir-deleguer.5567

Tendance en gestion de projet
https://pmiquebec.qc.ca/index.php/articles-du-mois/193-dix-tendances-en-gestion-de-projets

Publicités
Posted in: Uncategorized