Mind mapping, ou comment générer des idées

Posted on mars 16, 2015 par

1


La détention d’un diplôme n’est aujourd’hui plus suffisante pour se démarquer dans le milieu du travail, particulièrement en communication où la concurrence est forte. Les connaissances nombreuses sont, certes, fort appréciées des employeurs, mais ce n’est plus l’unique élément considéré. De nos jours, nous cherchons dans une équipe de travail des créateurs, des générateurs d’idées, des innovateurs. Cette effervescence entourant la créativité fait en sorte que plusieurs techniques et outils, aidant la stimulation créative, émergent.

Nous connaissons tous la très populaire technique du « brainstorming » ou remue-méninges, mais aujourd’hui je vous parlerai plutôt du mind mapping, traduit en français par « cartes heuristiques ». Une technique de plus en plus utilisée par les entreprises et particulièrement en gestion de projet. En effet, le mind mapping permet de façon intuitive et non réfléchie de générer des idées.

Vous avez dit mind mapping?

Concrètement, le mind mapping est une carte ou encore un diagramme qui met en forme des idées centrées autour d’un mot-clé, d’une image ou d’une phrase. Cette méthode encourage la discussion autour d’une idée, mais également, elle organise et structure l’information et permet de connecter les différentes idées entre elles. Les idées sont généralement liées soit par le sens, la relation de cause à effet ou encore par une hiérarchisation. L’utilisation de couleurs ou d’images peut également faciliter la compréhension d’un « mind map ».

Il existe plusieurs façons de procéder, mais voici deux d’entre elles. D’abord l’éclosion (ou brainbloom) qui consiste à développer des idées secondaires autour d’une idée principale. On peut visuellement le comparer à un soleil ou une fleur. Cette première technique permet entre autres de développer des idées autour d’une idée maitresse, et ce, très rapidement. La 2e technique, appelée « le flux d’idées », passe d’une idée à l’autre sur une même lignée. Chaque mot réfère seulement au mot précédent.

Exemple de la technique « Brainbloom » contacts
Schéma de la technique « flux d’idées » brainbloom-flux-didees-2-techniques-mind-mapp-L-azdPW4

Pour qui ? Pour quoi ?

Pour un gestionnaire de projet, le mind mapping peut contribuer à briser la glace lors d’une première rencontre et faciliter les échanges entre les membres de l’équipe en les encourageant à donner et débattre leurs idées. Cette technique permet certainement de stimuler la créativité, mais plus encore, elle permet un gain en productivité en expliquant aux autres nos idées en un seul coup d’œil, en plus de permettre une collaboration entre les membres d’une équipe de travail. Elle permet aussi de mieux mémoriser des informations, en les schématisant et ultimement d’être plus performant. Elle est donc pertinente pour l’ensemble des collaborateurs et gestionnaires d’un projet.

La technique du mind mapping est très simple d’utilisation. Des logiciel ont même été développé et permettent l’élaboration de tâches plus complexes. Citons parmi ceux-ci « MindView » ou « MindManager » qui permettent entre autres de convertir les mind maps en documents Word ou présentations PowerPoint. Certains outils de mind mapping proposent également un diagramme de Gantt intégré, permettant le transfert de la structure du projet au diagramme de Gantt sans devoir répéter l’opération de saisie des données.

Exemple de ce qui peut être fait avec un logiciel: image002

En bref…

Le mind mapping est une technique parmi tant d’autres, mais qui est simple et très efficace pour une variété de situations et de tâches. Il n’y a dorénavant plus de raisons, pour les gestionnaires de projets, de ne pas stimuler la créativité chez son équipe de travail !

Pour bien saisir en quoi consiste le mind mapping en quelques minutes, visionner la vidéo suivant :

 

Sources :