D’une idée à un puits sans fond

Posted on mars 17, 2014 par

4


MindMap 2

Face à un projet le plus grand défis qu’il faut généralement relever est de trouver des idées innovatrices pour rendre la finalité et  l’exécution du projet extraordinaire et inoubliable. Afin d’atteindre  des hauts niveaux de créativité, il existe plusieurs méthodes qui servent de tremplin; l’une de ces méthodes est la Méthode Heuristique, plus connu sous le nom du  Mindmaping.

Le Mindmaping est défini comme étant une représentation de la conception mentale sous une forme graphique, qui permet de structurer sa pensée et ses idées à propos d’un objet particulier[1].  Tout comme une carte routière ou une carte au trésor ce concept est une cartographie qui permet d’organiser ses idées autour d’un point central. Ce point central ne doit pas seulement être un mot mais une image pour que le cerveau soit incité par les couleurs et se force à aller au delà des limites habituelles. Tony Buzan et Barry Buzan affirment que le « le mind map réunit l’ensemble des facultés corticales – mot, image, nombre, logique, rythme, couleur et conscience spatiale – en une seule et même technique d’une efficacité exceptionnelle . C’est en cela qu’il vous laisse libre de parcourir l’espace infini de votre cerveau»[2]. L’avantage que permet cette méthode est l’hiérarchisation  et la catégorisation qui forme sa structure.  La catégorisation s’organise par concepts de base qui peuvent contenir d’autres idées. Prenons  l’exemple d’une Toyota Yaris ; le grand concept de base sera automobile et la Toyota Yaris fera partie d’un sous concept. La méthode de l’entonnoir est de mise, partir du générale afin de permettre au cerveau humain d’avoir un grand champ de pensé et le réduire petit à petit jusqu’arriver au plus spécifique.

mindmap 1

En gestion de projet nous avons besoin d’une pléthore d’idée afin d’en filtrer, la méthode Heucaristique permet d’avoir des idées « à l’infini ». C’est ce que remarquent ces auteurs en disant : « Tout mind map est donc infini. Compte tenu de sa nature associative, tout mot ou image clé ajouté à un schéma peut lui-même donner lieu à une nouvelle série d’associations qui produisent à leur tour d’autres séries d’associations, et ainsi de suite à l’infini. C’est une nouvelle démonstration de la nature associative et créative infinie de tout cerveau humain normalement constitué 2». La capacité d’associer les idées entre elles par des flèches de couleurs et d’ajouter des branches à d’autres branches permet aux personnes qui utilisent cette méthode d’avoir d’autre insight et de trouver des idées qu’elles ne trouveraient pas avec un simple papier et des écritures linéaires. Elle conduit à un puits sans fin d’idée qu’il faut un à moment donné arrêter pour décider et choisir. Il est à noter que la méthode heuristique a également pour avantage de ne permettre que de noter et de ne lire que les mots pertinents. Cela permet de gagner du temps au moment de la relecture et permet de vite capter les mots clefs et facilite l’association de ces derniers. L’usage de couleurs et de dessins (images) donne une carte assez attrayante pour le cerveau.

Le Mindmaping traditionnel se fait sur du papier, aujourd’hui, il existe d’autre plateforme numérique pour cette méthode, des logiciels facilitant plus l’organisation et la catégorisation des idées. Un exemple de sites internet qui propose un espace de cette méthode est Text2 Mindmap (https://www.text2mindmap.com/). Il existe également des vidéos expliquant le processus avant et pendant le Mind Map par exemple  celle de Tony Buzan Mind Mapping Tutorial (http://www.youtube.com/watch?v=tAUsZ9eiorY)

Pour finir, l’usage de cette méthode pourrait permettre à plusieurs projets de mieux se réaliser au delà de toute attente.

 


[1]Office québécois de la langue française. Fiche terminologique [En ligne] http://www.gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=26500565

[2] Buzan Tony, Buzan Barry. Mind Map dessine-moi l’intelligence. Page 11