La place de la recherche dans la gestion de projets en communication

Posted on mars 29, 2012 par

2


Mon père me dit toujours, l’important est de partir sur de bonnes bases. Pour moi, c’est là que se situe la plus-value de la recherche dans la gestion de projets en communication.

J’ai eu la chance de réaliser différents projets de recherches pendant mon parcours professionnel, bien qu’ils ne s’insèrent pas toujours dans le cadre de projets en communication, mais davantage pour élaborer des stratégies de gestion ou pour répondre à une problématique spécifique. Les résultats de recherche m’ont permis de confirmer ou d’infirmer différentes hypothèses. Certaines hypothèses infirmées auraient pu être retenues, sans la réalisation d’un projet de recherche en bonne et due forme, ce qui pourrait conduire à l’élaboration de stratégies non pertinentes. Comme on le dit bien:  »garbage in, garbage out ».

Il y a divers avantages à effectuer de la recherche dans la réalisation d’un projet en communication. La recherche permet:

  • d’obtenir des informations pertinentes permettant de mieux comprendre et de mieux définir la situation ou de mieux cerner la problématique;
  • d’avoir des données sur lesquelles on peut s’appuyer pour établir des objectifs réalistes et élaborer des stratégies fortes;
  • d’obtenir des informations sur lesquelles on peut s’appuyer pour rejeter les hypothèses et les présupposés de certains membres de l’équipe de projet qui pensent tout savoir.

Dépendant du projet, la recherche peut prendre différentes formes et peut être de différentes envergures. Il y a deux grandes méthodes de recherches : la recherche qualitative et la recherche quantitative. La recherche qualitative regroupe principalement les entrevues individuelles, les focus groupe, l’observation et l’analyse comportementale. Tandis que la recherche quantitative est constituée de la collecte de données primaires auprès d’un échantillon d’une population. La méthode de recherche retenue dépendra du type d’information qu’on veut obtenir et de l’ampleur du projet.  Pour certains projets c’est la méthode qualitative qui convient le mieux tandis que pour d’autres c’est la méthode quantitative qui est la plus appropriée. Les deux méthodes peuvent être aussi utilisées dans un même projet de recherche, soit une phase qualitative et une phase quantitative.

Quelque soit la méthode adoptée, le projet de recherche doit être conçu avec rigueur. Il est recommandé de faire appel à un professionnel en recherche pour cette phase du projet, car certains individus ont tendance à s’improviser en tant que professionnel de la recherche, plus spécifiquement lorsqu’il s’agit de recherche qualitative. Les résultats d’un projet de recherche mal conçu n’est pas différent d’un ensemble de présuppositions organisées sous la forme de résultats pertinents.

Il y a beaucoup de publications sur la réalisation d’un projet de recherche. Si vous voulez un document de référence, je vous suggère le livre d’Alain d’Astous, professeur à HEC Montréal:  »Le projet de recherche en marketing ». Commencez par le chercher!