L’écoute de Bruno Manser

Posted on mars 30, 2011 par

1


 Inspirée des travaux de Carl Rogers, l’écoute active si présente dans  le champ des communications n’est pas sans influencer des disciplines connexes. Cet intérêt pourrait-il refléter en ce début de siècle numérique, une nouvelle compréhension de l’homme envers l’homme? Voici l’histoire de l’ethnologue suisse Bruno Manser que rien ne disposait à devenir le communicateur qu’il est devenu et dont le travail reposait sur trois grands principes: les respect, la compréhension et l’action.
  

 L’écoute d’un autre monde

Sur l’île de Bornéo, Bruno Manser  découvre en 1984 dans la région du Sarawak le groupe nomade d’Along Sega, issu du peuple Penan parmi lequel il vivra six ans. Il  est  conquis par ces hommes singuliers chassant primitivement et  vivant nus en osmose avec la nature.  C’est avec un profond respect qu’il gagne leur confiance. En retour, les Penan  enseigneront à ce jeune blanc maladroit  et mal adapté à la jungle.  Et quelle écoute Bruno Manser, nommé affectueusement  ‘Laki Penan’ (Penan Man), manifestera tout au long de son séjour où il apprend  la langue et les us et coutumes. Il mange, chasse  et prie comme eux et avec eux. Ses carnets de voyage révèlent des esquisses  des Penan dans leur quotidienneté ….mais aussi ses réflexions  sur la beauté de la nature.

Il participe à plusieurs documentaires mais le film Bruno Manser Laki Penan de Christoph Kühn, sorti en 2007 qui  raconte son apprentissage est sans doute le plus bouleversant. 

 Activiste

Ce séjour  sera cependant  brusqué par l’avancé des compagnies d’exploitation forestière qui pillent légalement la jungleLe territoire Penan se rétrécit et Bruno Manser voit la nécessité d’organiser avec les Penan des manifestations pacifiques pour sensibiliser l’opinion publique à cette agression. Il sera vite ciblé comme indésirable par les autorités. De retour en Suisse, il crée  le Fonds Bruno Manser. Malgré son tempérament réservé, il donne plusieurs conférences, enfile les entrevues et met en place diverses actions spectaculaires dont un saut en parapente sur les bâtiments de l‘ONU à Genève.   

Une écoute élargieBruno Manser

Celui-ci dira: «  Au début de la chaîne j‘ai placé le respect: le respect des Penan, le respect de la forêt pluviale, et le respect de l‘écosystème Terre en tant que tout. C‘est l‘association du respect et de la compréhension qui motivent l‘action. Sans respect, pas de raison d‘agir. » Par son travail Bruno Manser a certes contribué à élargir l’écoute envers les peuples dits primitifs, il a aussi publiciser une nouvelle façon d’appréhender l’homme.

 

  Bruno Manser disparait en mai 2000 lors d’un séjour dans les monts Kelabit au Sarawak. Toutes les expéditions de recherche à son endroit s’étant avérées infructueuses,  il est présumé mort depuis 2006. Bien que des soupçons pèsent sur les autorités du Sarawak, aucune preuve n’a pu être faite de leur implication.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaire
Ajouter des libellés 

 

 
  
 
 
« Entrez une note, collez du texte ou ajoutez une section.
 

 

 

Imprimer | Partager | Exporter
Affichage des 1 note(s)

jeune fille Penan Peuple PenanPeuple Penan