La rétroaction sous toutes ses formes

Posted on mars 26, 2011 par

0


C’est aux États-Unis que la première firme de sondage a vu le jour. G.H. Gallup recensait alors les prédictions de la présidentielle américaine. En politique, les sondages sont légions et servent de barèmes autant aux partis qu’aux électeurs.

Mais en gestion de projet, quelle est l’importance du sondage? Quel que soit le modèle de découpage du projet ou l’étape en cours, la rétroaction constitue un élément incontournable. Que ce soit prendre le pouls pendant la recherche préliminaire, avant le lancement d’un prototype, après celui-ci ou à la toute fin du projet lorsque vous rédigez le  post-mortem, les sondages demeurent une des techniques les plus utilisées pour recueillir de l’information.

N’oubliez jamais par contre que la rétroaction est continue dans tout projet. Lorsque vous remettrez les rennes à quelqu’un d’autre ou que vous rangerez votre dossier, les informations continueront de rentrer. Avez-vous pensé à la dernière étape du projet? La gestion de la rétroaction. Le meilleur exemple selon moi est toutes ces lignes de service à la clientèle où l’on peut se plaindre ou féliciter la venue du nouveau Kraft Dinner fait avec du chou-fleur. Le produit est en marché depuis un bon moment, mais on peut toujours passer nos commentaires. Bien sûr, il faut tenir compte du type de projet en cours. Les projets ponctuels menés sur une courte période de temps requièrent moins la mise sur pied d’un système de gestion de la rétroaction comparativement à un projet qui s’étend dans le temps.

Une industrie complète de la rétroaction s’est même créée. De nombreuses compagnies, comme MBA Recherche par exemple, se spécialisent dans ce créneau qu’est le sondage. Ils offrent de nombreux services dont la recherche de candidats pour vos sondages, focus groups ou autres. D’autres vous offrent des services de sondage en ligne comme Survey Monkey qui est l’étoile montante du web. Que vous ayez envie de sonder vos amis sur votre dernière paire de jeans ou questionner  les employés sur la gestion de rendement, cet outil est idéal. Il est simple, efficace, formaté ou personnalisé pour tous les besoins petits ou grands. Il existe une version gratuite assez élaborée et des versions payantes s’adressant principalement aux entreprises. Visitez et comparez, vous ne pourrez plus vous en passer!

C’est monnaie courante de sonder les consommateurs ou les parties prenantes pour mieux comprendre leur environnement et répondre à leurs besoins et attentes. Est-ce que les médias sociaux sonnent lentement mais sûrement le glas au sondage tel qu’on le connaît?

Les médias sociaux amènent un vent nouveau sur la façon de « sonder » les consommateurs. En fait, on ne les sonde plus, on dialogue avec eux. En suivant les discussions sur la toile à propos de mon projet, je peux avoir une rétroaction sans débourser le moindre sous en sondage. La géolocalisation permet d’acquérir une plus grande information, en temps réel, sur les comportements des consommateurs. Plus besoin de demander si les jeunes vont dans tel magasin se procurer leurs fringues, il est possible de les suivre sur Foursquare. Cette application me dit exactement où ils sont. Dorénavant, les cellulaires sont des espions. Pourquoi sonder une population quand il est possible de la suivre à la trace?!

Le seul élément qui ne changera jamais : on veut savoir ce qui se passe dans la tête des gens et principalement chez les consommateurs de tout acabit. Quel que soit le moyen employé, le but demeure le même. Le sondage a encore sa place, il évolue et utilise d’autres plateformes. D’ailleurs, les entreprises n’ont pas le choix d’évoluer, avec la Liste nationale de numéros de télécommunication exclus, ils doivent trouver d’autres moyens de questionner leur cible. À vous de choisir la manière de procéder, mais vous devez absolument obtenir de la rétroaction dans vos projets. C’est la clé.

Posted in: Uncategorized