Vive la productivité

Posted on février 15, 2011 par

3


 

La technologie a évolué à vitesse grand V. Mais avons-nous suivi la cadence? Avons-nous changé nos habitudes de façon à bénéficier du maximum que nous offre la technologie d’information?

Dans le cadre du cours de gestion de projets en communication, je suis tombée fortuitement sur un article ayant pour thème la productivité. Il semble que dans notre société, le rendement, la performance, le plus que parfait soit une norme. Il devient donc impératif de se munir d’instruments qui optimisent notre capacité pour aller plus vite que vite, et ainsi être meilleur que meilleur.

“What we’re going to see in the coming decade are companies whose whole culture is based on continuous improvement and experimentation—not just of specific processes, but of the entire way the company runs. I think this revolution can be fairly compared to the scientific revolution
that happened centuries ago.”
—Erik Brynjolfsson

Ceci m’amène donc à vous présenter un groupe de chercheurs constitué de Sinan Aral, Erik Brynjolfsson et Marshall Van Alstyne. Ils ont récemment publié dans le MIT Sloan Management Review les résultats de leurs études en regard au nouveau contexte permis par l’émergence des nouvelles technologies de l’information. Ils nous présentent donc quatre recommandations qui favorisent la productivité individuelle des travailleurs :   

1)   Be an “information hub” in your network and maintain a diverse network of contact.

Faire l’envoi massif de courriel n’est pas en somme une garantie d’efficacité ou de productivité. La clé est de s’assurer d’être au centre de l’action et donc de l’information, tout en bénéficiant d’un réseau de contacts diversifié. 

2)   Keep your e-mail messages brief and focused

Selon les auteurs de l’étude, les personnes qui prennent l’habitude d’écrire des courriels de type roman ne jouissent pas de la même productivité que leurs confrères que l’on considère comme étant plus directs. Il faut donc être clair, concis, et court dans la rédaction de courriers électroniques. Ceci encourage une rétroaction plus rapide, et accroît donc la productivité en milieu de travail.

3)   Use technology such as e-mail to multitask more – within reason

L’utilisation des courriels comme outils de travail permet manifestement une hausse de productivité. Toutefois, les chercheurs ont remarqué que cette pratique peut s’avérer néfaste si elle est utilisée à mauvais escient. La multitâche excessive réduit considérablement la productivité puisqu’elle traduit un éparpillement et donc une certaine désorganisation. Comme quoi la modération a bien meilleur goût!

4)   Delegate routine information work to subordinates and use information-support systems.

Déléguer certaines tâches relatives à l’utilisation routinière des technologies de l’information aurait pour effet d’augmenter la productivité du travailleur. Ceci permettrait par la même occasion d’avoir accès à une source spécialisée en la matière, ce qui optimise le rendement.

Ces quatre recommandations révèlent une réalité professionnelle où les opportunités sont multiples. Certes, la productivité fait manifestement partie de l’équation du succès. Qu’en pensez-vous?

Posted in: Uncategorized